A la rencontre de nos lectrices du Havre !

A la rencontre de nos lectrices du Havre !

Lundi 16 octobre, c’est au Mercure Le Havre Centre Bassin du Commerce que nos lectrices ont rencontré la rédaction, lors d’un Café Maxi plein de peps.

 

« J’adore Maxi, un magazine 100% optimitste »

Pour cette nouvelle édition, l’équipe de Maxi se rend au Havre. Sur la route, Sophie Javaux, chef de rubrique tourisme, relate à Marie-Pascale Montigny (chef de service santé-droitargent), Valérie Meyer (éditrice), Yoann Hervet (photographe) et Louis Linyer (assistant projet Café Maxi) à quel point la ville, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, est surprenante et en perpétuel mouvement.

Arrivée à l’hôtel Mercure, avec vue imprenable sur le bassin du Commerce, toute l’équipe s’active pour préparer l’accueil des lectrices qui ont répondu à l’appel de Maxi. Dès 18 heures, les premières participantes se présentent et se voient offrir un rafraîchissement au bar. Conviées à prendre place autour des tables basses sur lesquelles verrines et muffins les attendent, elles ne tardent pas à entamer les discussions. Parfois un peu intimidées, les invitées sont d’emblée rassurées par la bienveillance et la bonne humeur qui règnent.

Chacune s’appelle par son prénom, inscrit sur le badge qui leur a été remis à l’entrée. Le partage d’expérience est au coeur des échanges. Cela fait du bien de rencontrer des femmes qui s’accordent sur les mêmes centres d’intérêt, habitent tout près et ont toutes envie de se détendre et de passer un moment chaleureux et gourmand, rien que pour elles !

Annick nous fait découvrir sa passion pour les loisirs créatifs : cartonnage et pergamano (l’art de créer de la dentelle de papier) n’ont pas de secret pour elle. Ce qu’elle apprécie particulièrement ? Faire découvrir ces techniques aux autres ! Une vraie générosité commune à toutes les lectrices de Maxi.

« Ma fille a 20 ans, j’en ai 50, et nous lisons toutes les deux Maxi… avant que ma mère ne découpe les pages qui l’intéressent. »

Avec beaucoup de sensibilité, Christelle explique qu’elle est thérapeute. Nous découvrons comment Maxi lui sert de support  pour aider ses patientes et nouer du dialogue avec elles.Nous parlons aussi de la famille. Valérie témoigne : « Ma fille a 20 ans, j’en ai 50, et nous lisons toutes les deux Maxi… avant que ma mère ne découpe les pages qui l’intéressent. » Un vrai partage transgénérationnel !

« Maxi, c’est vraiment pour tout le monde, pour toutes les femmes, tous les âges »

Christine enchaîne et raconte la tradition qu’elle a instaurée : elle offre un abonnement à Maxi à sa soeur pour son anniversaire… et vice-versa. Pour Nathalie, « Maxi, c’est vraiment pour tout le monde, pour toutes les femmes, tous les âges ».

Difficile de se quitter. À 20 heures, tout le monde se rassemble pour la « photo de famille » et nous offrons à nos lectrices un joli sac Maxi rempli de cadeaux en attendant de se retrouver pour un prochain Café Maxi !